Manifestations
  • Register
AU COEUR DE L'ART

MUSÉE UNTERLINDEN COLMAR

 

Le 03 décembre 2016, Au Cœur de l'Art proposait une visite commentée de la première exposition d’art moderne organisée par le Musée Unterlinden après son extension par Herzog & de Meuron : un hommage au célèbre peintre allemand Otto Dix (1891—1969).

 

Unter00

 

La visite à commencé par une présentation du musée rénové

 

Unter00a

 

Le guide - la guide, plus précisément - nous a invité ensuite à découvrir ou redécouvrir l'œuvre de Grünewald, le Triptique d'Issenheim du XVe siècle, et s'est particulièrement attardée sur les détails repris dans son travail par Otto DIX.

 

Unter01 

 

Unter02

 

Unter03

 

Unter04

 

Unter05

 

Unter06

 

Empruntant un dédale de couloirs et d'escaliers reliant les deux bâtiments, nous nous sommes dirigés vers l'exposition dans la nouvelle extension en traversant les salles dans lesquelles sont exposées les collections permanentes.

 

Unter07

 

Unter08

 

Unter08a

 

Unter08b

 

Unter09

 

Unter10

 

Unter10b

 

Unter10c

 

Unter11a

 

Unter11c

 

 

Unter11

 

Avec plus de cent œuvres issues des plus grandes collections publiques et privées, l’exposition montre comment Otto Dix s’est inspiré du chef d’œuvre du musée peint par Grünewald, le Retable d’Issenheim (1512-1516). De ses débuts expressionnistes à Dresde dans les années 1910 à la Première Guerre mondiale, de la Nouvelle Objectivité à son statut d’artiste dégénéré sous le régime nazi, de son « exil intérieur » sur les bords du lac de Constance à son emprisonnement à Colmar en 1945 jusqu’à son retour en Allemagne, le retable de Grünewald n’a cessé de hanter son œuvre.

La prise de photographies de cette exposition était interdite.

Au centre d’une vaste salle, un large cube reproduit sur quatre faces les différents panneaux du retable, en noir et blanc ; seuls les motifs repris par Otto Dix sont en couleur. Sur les cimaises alentour des œuvres du peintre allemand sont mises en regard grâce à des perspectives soignées.

 

 

Commissaire de l’exposition

Frédérique Goerig-Hergott,

Conservatrice en Chef, chargée des collections d’art moderne et contemporain.

 

L’exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des patrimoines / Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.

 

Pour en savoir plus, lire l'article illustré de Bénédicte Bonnet Saint-Georges paru en novembre 2016 sur La Tribune de l'Art  :

Otto DIX - Le retable d'Issenheim

et celui du 3 décembre de Jean-Jacques Régibier dans l'humanité

Otto Dix, peintre de « l’enfer apocalyptique de la réalitéOtto Dix, peintre de « l’enfer apocalyptique de la réalité

Crédit photos : Au Cœur de l'Art