Coup de coeur
  • Register
AU COEUR DE L'ART

Peintre, sculpteur, philosophe

Lee Ufan au centre Pompidou-Metz, 2019

Né le 24 juin 1936 à Séoul (Corée du sud)
Travaille et vit entre Paris, Tokyo et New York
Ordre national de la Légion d'honneur
Praemium Imperiale
Médaille au ruban pourpre

 

L'art de Lee Ufan est une invitation à l'interrogation. Une expression artistique hors normes qui fait dialoguer un rocher avec un tube d'acier, imprime une trace noire ou un dégradé de couleur sur une grande toile claire.
Ses œuvres ne se révèlent que si on prend le temps.
Observer l'œuvre, pénétrer l'espace et ressentir…
Ainsi, peut-être, pourra-t-on rejoindre Lee Ufan dans son univers de méditation où la simplicité égale la profondeur. Mais peut-être aussi pourra-t-on se retrouver…
L'œuvre, dans les deux cas, aura pris tout son sens.

« Ce n'est pas l'univers qui est infini mais l'infini qui semble être l'univers. »

Textes et images, qui prolifèrent dans la vie quotidienne, ont ici totalement disparu au profit du ressenti de situations mettant en relation matières, corps, temps et espace. C'est en se posant des questions sur ce que l'on est en train de regarder que s'offre à nous la profondeur des dialogues que Lee Ufan établit entre nature et industrie, entre le plein et le vide, entre le geste et l'absence de geste. L'exposition devient alors une déambulation-méditation permettant de suivre le cheminement de la pensée de l'artiste qui ouvre, depuis cinq décennies, des champs de réflexion universels et infinis.
Extrait de présentation de l'exposition Habiter le temps au centre Pompidou-Metz (2019)

 

IMG 2534

Exposition Habiter le Temps - Centre Pompidou-Metz 2019 - Au Coeur de l'Art

 

Face à Le Corbusier qui refusait la chaleur, la beauté dans l'utilisation du béton inhumain, j'ai senti que c'était là, dans cet endroit qui refuse de mettre en valeur ce qui est beau que je pouvais présenter mes pièces en luttant contre lui. Que pouvais-je faire ? Lutter. Vivre dans cet endroit pour en respirer l'environnement, dans ce couvent sauvage, de béton brut donnant l'impression de la froideur, pour y faire entrevoir l'invisible, le déterrer dans un dialogue, une rencontre.

Lee Ufan au couvent de La Tourette, Biennale de Lyon 2017 - bernardchauveau.com
 

Tout le monde pense que l’infini est quelque chose de fermé. Mais en avançant dans mes travaux, j’ai compris que c’était faux : la relation à l’autre, aux objets, à l’univers, nous permettent de toucher l’infini. À chaque rencontre, quelque chose se transforme. C’est pour cela que je pense que « Relatum », la relation de l’œuvre d’art à l’espace et au temps, doit se lire dans le même contexte que l’infini.

Extrait de Rencontres avec des passeurs, de Françoise Lemarchand, Canopée, Hors série 2015 - canopee.natureetdecouvertes.com

 

/.../il devient l’un des protagonistes du mouvement artistique intitulé Mono-Ha, terme que l’on peut traduire par « l’École des choses ». Selon la définition de Lee Ufan, fondateur et théoricien de ce groupe d’artistes japonais, son principe était « d’utiliser une chose sans rien y ajouter. Ils prenaient et assemblaient des matériaux industriels, des objets quotidiens, des objets naturels, sans les modifier. Cette méthode ne consistait pas à se servir des choses et de l’espace pour réaliser une idée mais est venue à vrai dire de la volonté de faire vivre divers éléments dans les rapports qu’ils entretiennent entre eux ». Le Mono-Ha apparaît dans les mêmes années que les tendances européennes ou nord américaines regroupées au sein de l’Arte Povera, Supports-Surfaces ou Land Art, toutes manières de repenser les fondements mêmes de la sculpture ou de la peinture. Le Mono-Ha est par bien des façons leur équivalent dans un autre contexte géoculturel et entretient d’évidents points communs avec ces autres artistes dans la liberté d’usage des matériaux comme dans la réduction formelle./.../

Alfred Pacquemet Commissaire de l’exposition Lee Ufan Versailles en 2014 - artsdelacoree.hypotheses.org

« La réalité est très difficile à percevoir, l’art est là pour la révéler, pour imaginer une transcendance »

Le musée Lee Ufan

Le musée est situé au Japon à Takamatsu, sur la somptueuse ile de Naoshima. Il héberge peintures et sculptures de Lee Ufan de 1970 à aujourd'hui. Ce projet de Tadao Andô, ami de Lee Ufan , fut dévoilé à l’occasion de la première édition de la triennale de Setouchi, Parmi les œuvres des architectes Kazuhiro Ishii, le SANAA ou Hiroshi Mikami, entre autres, disséminées dans toute l'île, il est le seul musée dédié à un unique artiste.

« Le musée est pensé sous le signe de l’harmonie : entre la nature et l’art, entre formes brutes et éléments travaillés. Il est l'aboutissement de celle entre Tadao Andô et Lee Ufan qui collaborèrent étroitement pour façonner le musée à leur image.
Le musée est à demi enterré. De grands murs en béton forment un corridor qui mène les visiteurs jusqu’à l’entrée.
Seuls l’esplanade et ses sculptures qui mêlent verticalité et horizontalité, ombre et lumière sortent de terre. Depuis le musée, une promenade pavée bordée de pelouses et de pins mène jusqu’à la mer. L’endroit est particulièrement beau au coucher du soleil puisqu’il offre un beau point de vue sur la mer intérieure ». vivrelejapon.com

Ouverture

1er mars > 30 septembre de 10h00 à 18h00

1er octobre > fin février de 10h00 à 17h00

Fermé le mardi

En savoir plus (anglais et japonais)

Biographie

1936
Naissance à Kiongnam, en Corée du sud dans une famille lettrée
1956
Il est inscrit à l'école des Beaux-arts à Séoul
Il débute des études de philosophie (pensées de Laozi et de Zhuangzi) à l'université nationale de Séoul qu'il interrompt après deux mois pour émigrer au Japon
1961
Il obtient un diplôme en philosophie à l’université de Nihon à Tokyo
1962
Contemporain de la mouvance Gutaï, l'avant-garde artistique japonaise, il peint au japon dans un style traditionnel. Il expose avec l’association Nihongafu.
1964
Revenu en Corée du Sud, il est arrêté et torturé par la KCIA, la Korean Central Intelligence pour opposition au régime militaire.
1968
Rencontre avec l'artiste japonais Nobuo Sekine avec qui ils théorisent un mouvement en pleine émergence, le Mono-ha. Ce mouvement artistique est basé sur les relations entre des matières et des perceptions. Les installations - mises en scène dans lesquelles des matériaux artificiels jouxtent des matières naturelles - tendent à traduire les rapports intimes entre naturel et artificiel. Il s'agit pour eux d’élargir le rapport de l’art au monde et d’encourager la coexistence des êtres, des concepts et des expériences.
1969
Il remporte le concours de critique d’art de la revue Bijutsu Shuppan-sha grâce à un article consacré .à l’artiste japonais Kitarō Nishida (Des objets inanimés à l’existence vivante)
1970
Il présente à Tokyo «Cinq Artistes Coréens, Cinq Types de Blanc» afin de révéler les travaux de Kwon Young Woo, Lee Dong Youb, Heu Hwang, Suh Seung Won et Park Seobo, en proie, comme la plupart des artistes coréens, aux difficultés face à la dictature militaire. Par la suite, il consacrera beaucoup de son temps à promouvoir les mouvements artistiques émergents.
1973 - 2007
Il est Professeur à l'université des Beaux-arts Tama à Tokyo
1997
Il est Professeur invité à l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris
2000
Lauréat du Prix Unesco de la Biennale de Shanghai
2001
Lauréat, section peinture, de la Praemium Imperiale de Tokyo
2005
Artists Summit, Kyoto

« Un artiste doit être vivant. Il ne peut pas être dans un seul état d’esprit, le va-et-vient entre plusieurs états est nécessaire »

Exposition Habiter le Temps - Centre Pompidou-Metz 2019 - Au Coeur de l'Art

 

Médias
Vidéos

2019 mars
France2 - Télématin
Sarah Doraghi présente Lee Ufan à travers l'exposition Habiter le Temps au centre Pompidou-Metz

2019 février
Metz Today Inside
Présentation de Lee Ufan à travers l'exposition Habiter le Temps au centre Pompidou-Metz

2018 janvier
Les dominicains de La Tourette
Reportage sur l'exposition Lee Ufan chez Le Corbusier au monastère de La Tourette - Biennale d'Art contemporain de Lyon 2017.
Commentaires du frère Marc Chauveau, commissaire de l'exposition.

2017 juillet
TV Tours
Coup de projecteur sur l'exposition de Lee Ufan au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré à Tours.

2016 juillet
Demain TV
News Art Today - Lee Ufan à la galerie Kamel Mennour

2014
Arte
L'atelier A. Lee Ufan reçoit Arte dans son atelier alors qu’il réalise une de ses peintures avec une économie de gestes et de présence relevant de sa conception de l’artiste dont il explique les préceptes.

2014 novembre
Novalta Production
Lee Ufan à Versailles. Réalisation Les Dronographes, sur une idée originale de Patrick Amine

2014 juin
AFP
A Versailles, les méditations de pierre et d'acier de Lee Ufan.

Audio

2016 avril

France Culture

Hors champ. Lee Ufan s’entretient avec Laure Adler pour évoquer son parcours d'artiste et de penseur

2014 juin

France Culture

La Grande Table Art et créations. Caroline Broué reçoit Lee Ufan, artiste de l'année à l'occasion de son exposition dans les jardins de Versailles

Expositions personnelles

2019

Habiter le temps, Centre Pompidou Metz

LeeUfan

Lee Ufan au centre Pompidou-Metz, 2019

2018
Unlimited, Art Basel, Bâle / Serpentine Galleries, Londres, Angleterre /

2017
Pace Gallery, New York, USA / Centre de Création Contemporaine Olivier Debré, Tours, France / Couvent de La Tourette, Éveux, France
2016
Hermitage Museum, St. Petersburg, Russie / Château La Coste, Le Puy-Sainte-Réparade, France / Manufacture nationale de Sèvres, France / Castello di Ama, Siene, Italie
2015
Lisson Gallery, Londres, Angleterre / Palazzo Contarini Polignac, Venise, Italie / Pace Gallery, New York, USA / Pace Gallery, Londres, Angleterre / Pace Gallery, Hong Kong

BienaleVenise2015

Œuvre de Lee Ufan exposée au Palazzo Contarini Polignac (Biennale de Venise 2015) - Jean-Pierre Dalbera (CC BY 2.0)

2014
Château de Versailles, France / Kaikai Kiki Gallery, Tokyo, Japon / Tatintsian Gallery, Moscou, Russie
2013
Le Capitole, “Les Rencontres d’Arles”, Arles, France / Musée de la Chasse et de la Nature, Paris, France / Galerie Kamel Mennour, Paris, France
2012
Asia Society Texas Center, Houston, USA
2011
Galerie Thaddaeus Ropac, Salzbourg, Autriche / Guggenheim Museum, New York, USA / SCAI The Bathhouse Gallery, Tokyo, Japon / Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud

Guggenheim

Préparation d'installation au Guggenheim museum - Behnam Nateghi - Domaine public (VOA) - Wikimedia Commons

2010
Blum & Poe, Los Angeles, USA / Galería Elvira González, Madrid, Espagne
2009

Kukje Gallery, Seoul, Corée du sud / Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, France
2008
Musées royaux des Beaux-arts de Belgique, Bruxelles / Dahlem Museum, Berlin, Allemagne / Pace Wildenstein, New York, USA / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Lisson Gallery, Londres, Angleterre
2007
Galerie nächst St. Stephan, Vienne, Autriche / Resonance, Biennale de Venise, Palazzo Palumbo Fossati, Venise, Italie / SCAI The Bathhouse Gallery, Tokyo, Japon
2006
Galerie Micheline Szwajcer, Anvers, Belgique / IBU Gallery, Paris, France / Galerie m, Bochum, Allemagne / Konggan Gallery, Busan, Corée du sud / Shirota Gallery, Tokyo, Japon / Galerie Muramatsu, Tokyo, Japon
2005
Yokohama Museum of Art, Yokohama, Japon / Musée d’Art Moderne, Saint-Étienne, France
2004
Espace d’Art Contemporain Fernet-Branca, Saint-Louis, France / Lisson Gallery, Londres, Angleterre
2003
Samsung Museum of Contemporary Art, Seoul, Corée du sud / Gallery Hyundai, Seoul, South Korea
2002
SCAI The Bathhouse Gallery, Tokyo, Japon
2001
Kunstmuseum, Bonn, Germany / Sigong Gallery, Daegu, Corée du sud / Konggan Gallery, Busan, Corée du sud / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
2000
Galerie m, Bochum, Allemagne / Konggan Gallery, Busan, Corée du sud
1999
Galerie Liliane & Michel Durand-Dessert, Paris, France / Kamakura Gallery, Tokyo, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon
1998
Städtisches Museum im Städel, Frankfort, Allemagne / Mitaka City Gallery of Art, Tokyo, Japan / Niigata City Art Museum, Niigata, Japon / Sigong Gallery, Daegu, Corée du sud / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1997
Gallery Bhak, Seoul, Corée du sud / Space Shimoda, Tokyo, Japon / Galerie Nationale du Jeu de Paume, Paris, France / Lorenzelli Arte, Milan, Italie / Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud
1996
Lisson Gallery, Londres, Angleterre / Galerie J. Moussion, Paris, France / Konggan Gallery, Busan, Corée du sud / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon
1995
Städtisches Museum, Leverkusen, Allemagne / Galerie de Paris, Paris, France / Galerie m, Bochum, Allemagne / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon
1994
Fondazione Mudima, Milan, Italie / The National Museum of Contemporary Art, Seoul, Corée du sud / Inkong Gallery, Seoul, Corée du sud
1993
The Museum of Modern Art, Kamakura, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1992
Konggan Gallery, Busan, Corée du sud / Galerie de Paris, Paris, France
1991
Lorenzelli Arte, Milan, Italie / Hara Museum ARC, Gunma, Japon / Inkong Gallery, Seoul, Corée du sud / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Gallery Ueda, Tokyo, Japon
1990
Inkong Gallery, Seoul, Corée du sud / Kamakura Gallery, Tokyo, Japon / Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud
1989
Galerie de Paris, Paris, France / Galerie m, Bochum, Allemagne / Gallery Ueda, Tokyo, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1988
Musée des Beaux-arts, Gifu, Japon / Galerie Anselm Dreher, Berlin, Allemagne / Padiglione d’Arte Contemporanea, Milan, Italie
1987
Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud
1986
Galerie de Paris, Paris, France / Gallery Ueda, Tokyo, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1985
Kamakura Gallery, Tokyo, Japon
1984
Galerie de Paris, Paris, France / Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1983
Gallery Ueda, Tokyo, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon
1982
Studio Marconi, Milan, Italie
1981
Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1980
Gallery Ueda, Tokyo, Japon / Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Galerie Éric Fabre, Paris, France
1979
Gallery Takagi, Nagoya, Japon / Gallery Muramatsu, Tokyo, Japon / Jin Gallery, Seoul, Corée du sud / Skulpturenmuseum Glaskasten, Marl, Allemagne
1978
Gallery Hyundai, Seoul, Corée du sud / Galerie m, Bochum, Allemagne / Kunsthalle, Düsseldorf, Allemagne / Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk, Danemark / The Antwerp Gallery, Anvers, Belgique / Shirota Gallery, Tokyo, Japon
1977
Tokyo Gallery, Tokyo, Japon / Galerie Éric Fabre, Paris, France
1976
Spectrum Gallery, Anvers, Belgique / Galerie m, Bochum, Allemagne
1975
Galerie Éric Fabre, Paris, France

«Quand je pose une touche de pinceau sur la toile,
un espace vibrant s'ouvre tout autour»

1974

Tamura Gallery, Tokyo, Japon

IMG 2519

1973
Tokyo Gallery, Tokyo, Japon
1972
Myong-Dong Gallery, Seoul, Corée du sud
1971
Pinar Gallery, Tokyo, Japon
1970
Tamura Gallery, Tokyo, Japon
1967
Sato Gallery, Tokyo, Japon

«L’œuvre est là pour rentrer en dialogue avec celui qui regarde. Il nous faut privilégier les expériences sensorielles avant de vouloir les comprendre et de mettre des mots dessus.»

Bibliographie

2017
Lee Ufan chez Le Corbusier, Ft 24 x 30 cm, 96 pages - Bernard Chauveau éditeur, SBN 978-2-36306-230-7 - impr. 2017 - Textes de Christine Blanchet, Alfred Pacquement, Lee Ufan - Illustrations de Jean-Philippe Simard. Catalogue de l'exposition Au-delà des souvenirs, Couvent de la Tourette à Éveux, Biennale de Lyon 2017/2018
2016
La respiration de l'infini, Ft 29 x 34 cm, 80pages - Éditions Dilecta, ISBN : 978-2-37372-024-2 - Impr. 2016 - Poèmes et aquarelles de Lee Ufan. Français, anglais, coréen.
2014
Lee Ufan, Versailles, Ft 24,5 x 29 cm, 144pages - Éditions Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Directeur de publication : Alfred Pacquement, ISBN : 978-2-71186-224-5, impr. 2014 - Textes de Château de Versailles-Spectacles, Lee Ufan, Akira Tatehata. Catalogue de l'exposition de Lee Ufan au Château de Versailles du 17 juin au 2 novembre 2014
2013
L'art de la résonance, Ft 20 x 14 cm, 352pages - Éditeur : École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, ISBN 978-2-84056-348-8, impr. 2013 - Texte de Lee Ufan, traduit du japonais par Isabelle Charrier, préface deHenry-François Debailleux
2011
L'atelier de Lee Ufan, Ft 26 x 26 cm, 79pages - Thalia édition, ISBN 978-2-35278-081-6, impr.2011 - Textes de Lee Ufan et Renaud Siegmann, photographies de Shigeo Anzai et Thomas Jorion.
2009
Lee Ufan, peintures et sculptures, Ft 21 x 28 cm, 64 pages - Édition Salzburg, ISBN 2-910055-36-1, impr.2009 - Textes Galerie Thaddaeus Ropac, Lóránd Hegyi et Lee Ufan - Catalogue de l'exposition de la Galerie Thaddaeus Ropac à Paris en septembre 2009 - Contient un fascicule de Daniel Abadie : Lee Ufan : de la peinture comme une flèche = painting as arrow"
2002
Un art de la rencontre, Ft 10 x 19 cm, 160 pages - Éditions Actes Sud, coédité par le musée Guimet, ISBN 274273564X, impr.2002 - Texte de Lee Ufan, traduit du coréen par Anne Gossot - Essai, contient le texte d'un entretien entre Lee Ufan et Henry-François Debailleux.
1996
Selected writings by Lee Ufan 1970-96, 147 pages - Éditeur : Lisson gallery, London, impr.1996 - Texte de Lee Ufan, sous la direction de Jean Fisher. Catalogue publié à l'occasion de l'exposition à la Lisson gallery à Londres du 18 octobre au 16 novembre 1996.
1977
Han kuk ūi mih hoa, ku čo lo sō ūi mihn hoa, 48 pages - Édition : Sō ul : Yōl hoa tañ, 悦話堂, impr.1977 - Texte de Lee Ufan