Conférence
  • Register
AU COEUR DE L'ART

Robert Féry

Robert FERY

La vocation ecclésiastique de Robert Féry, née au sein du scoutisme, l'a mené de Bitche jusqu'à Metz, sur les bancs du Chapitre de la cathédrale Saint-Étienne. Il y a célébré sa dernière messe en septembre 2012. Homme d'église, Robert Féry est aussi passionné de culture et d'art.


Prêtre et enseignant

Tout jeune prêtre, en 1966, il enseigne au lycée Saint-Augustin de Bitche où ses actions envers les jeunes - voyages, conférences - l'amèneront à prendre la direction du Centre culturel Saint-Augustin et, un peu plus tard, de l'école de musique du pays de Bitche. Avec regrets il quittera cette ville pour revenir à Metz, où il avait été formé au grand séminaire. Il y sera curé de la paroisse Sainte-Thérèse jusqu'en 1998 puis, le 23 novembre, il devient chanoine titulaire de la cathédrale. Il sera entre temps professeur  au séminaire du premier cycle de Lorraine à Nancy de 1985 à 1989.


Passionné de culture

Ses passions pour la culture et l'art, renforcées pendant sa résidence à Bitche, seront grandement nourries au cours de la direction de Radio Jerico qu'il assumera de 1998 à 2006. Il quittera ce poste pour prendre la présidence de l'association gestionnaire de cette radio, conjointement à celle de la délégation régionale de l’Observatoire Culture et Foi. En 2009 il fonde l'association Chemins d'Art et de Foi qu'il préside et anime toujours. Il est Vice-président  de l’Académie Nationale de Metz de 2010 à 2011 et a participé en 2011 au comité organisateur de l'Été du Livre, aujourd'hui Le livre à Metz. Il contribue à l'élaboration de plusieurs ouvrages. Il en écrit lui-même : Paroles de Lumière, aux Éditions Serpenoise en 2002, Metz, creuset des contrastes, aux Éditions Autrement en 2006 et Jours de fête, histoire des célébrations chrétiennes, aux Éditions du Seuil en 2008.


Robert Fery et Marc Chagall

Si, à La Tourette, Le Corbusier a privilégié un enduit lisse sur les murs des cellules afin de ne pas distraire le recueillement des moines, il n'en est pas de même à la cathédrale Saint-Étienne de Metz.
Les bancs des Chanoines sont disposés juste en face des vitraux de Marc Chagall illustrant la célèbre histoire d'Adam et Ève décrite dans la Genèse.
« Pendant mes quinze années passées assis face à ces vitraux, je n'ai pas fait que me recueillir » confie malicieusement Robert Féry qui a eu le temps de les admirer dans leurs moindres détails.
Cette situation a-t-elle été un déclencheur ? En tout état de cause, ses recherches l'ont conduit à être aujourd'hui un expert des vitraux de Chagall.
JM